Partager sur Twitter Partager sur Facebook

Les mycoses des ongles souvent ignorées

27 avril 2016

Introduction 101 – L’onychomycose

L’onychomycose, aussi appelée mycose des ongles ou mycose unguéale, est une infection des ongles par des champignons microscopiques. En grec, onycho signifie infection de l’ongle et mycose, champignon. Cette maladie disgracieuse est contagieuse, mais heureusement on peut la traiter. Elle touche environ 7% de la population canadienne et, si elle est plutôt rare chez l’enfant, elle est fréquente chez l’adulte et surtout chez le senior (30% des plus de 70 ans sont atteints). Différentes espèces de champignons sont responsables de cette affection, les plus fréquemment retrouvés sont des dermatophytes (surtout aux pieds), puis des levures du genre Candida (principalement aux mains) et des moisissures. Les ongles les plus touchés sont ceux des pieds (notamment celui du gros orteil), qui sont atteints 25 fois plus souvent que ceux des mains.

À quoi ressemble cette infection?

Des changements de la couleur et de la structure de l’ongle sont les premiers signes d’une onychomycose. L’ongle perd de son aspect brillant, devient mat et jaunâtre, et si rien n’est fait, l’ongle va s’épaissir, se décoller et devenir de plus en plus friable et poreux. Des complications comme un ongle incarné et des douleurs peuvent apparaître. Seul un médecin peut donner un diagnostic et prescrire une analyse en laboratoire qui permettra de confirmer l’origine du trouble. La moitié des victimes ignorent leur état et une sur trois seulement consulte son médecin.

Les facteurs favorisant sont nombreux

En effet, l’apparition de cette infection peut être influencée par une possible prédisposition génétique, des microtraumatismes, des maladies associées (psoriasis, diabète, mauvaise circulation sanguine des pieds, immunodépression…) et certains traitements médicamenteux (immunosuppresseurs, chimiothérapies, corticoïdes…). La mycose des ongles peut aussi être causée par des facteurs environnementaux (chaleur et humidité, transpiration importante, port continu de chaussures fermées, contact des pieds nus avec les sols publics, tabagisme, « rongement des ongles ») ou par des facteurs liés à l’âge.

À savoir sur les mycoses

Traitements des mycoses

Les traitements locaux et les traitements pris sous la forme de comprimés peuvent être envisagés. Ils peuvent être pris séparément ou en association, selon la localisation et l’étendue de la mycose. Les traitements locaux sont plus indiqués lorsque la mycose est installée, il s’agit d’arrêter la progression de la mycose et de permettre à un ongle sain de remplacer l’ongle malade. Les produits sont des vernis à ongles à appliquer sur le ou les ongles atteints par le champignon. La durée du traitement est d’environ 6 mois pour les ongles des mains et de 9 à 12 mois pour les ongles des pieds. Un traitement prolongé par voie orale est parfois nécessaire pour venir à bout des cas avancés de mycose et est envisageable lorsque la matrice est atteinte ou lorsque la mycose est étalée sur une grande surface de l’ongle. Une intervention chirurgicale est parfois nécessaire en cas de prise en charge tardive.

Des gestes préventifs sont à prendre

Prenez votre santé en main et partez du bon pied!

Carole Senécal, bioesthéticienne



Dans la même catégorie

PLAN DU SITE | TOUS DROITS RÉSERVÉS @ 2019 CLINIQUE DERMESSENCE